Rappelez-vous du bon vieux temps où vous n’aviez pas d’enfant et que vous aviez hâte du passage à l’heure d’hiver pour gagner une heure de sommeil ! Avant, cela signifiait que vous pourriez dormir une heure de plus le lundi matin avant d’aller travailler.

Les choses sont… différentes maintenant que vous avez une famille ! Voyons donc ce que le passage à l’heure d’hiver induit sur le rythme de vos petiots. Tout d’abord, vos enfants vont se réveiller une heure plus tôt. Oui, vos calculs sont exacts. S’ils se lèvent normalement à 6 heures du matin, le 27 octobre, ils se lèveront à 5 heures du matin.

Pour aggraver les choses, vous pourriez les coucher une heure plus tard, ce qui, nous le savons tous, est la recette parfaite pour avoir un enfant épuisé et surexcité. Être épuisé au coucher provoque des réveils très tôt le matin, ce qui signifie que votre enfant peut commencer à se réveiller encore plus tôt. 4 heures du matin ? Vous paniquez ?

La bonne nouvelle est que, si vous lisez cet article, vous serez prêt à faire face au changement d’heure et à transformer ce qui pourrait être la recette du désastre en un inconvénient mineur.

Ma stratégie en 3 étapes pour gérer le passage à l’heure d’hiver

1.    Ne rien faire. Je vous recommande de ne pas changer vos horloges samedi soir car ce serait très déprimant de se réveiller et de voir la nouvelle heure. Personne ne devrait se lever le dimanche et voir son réveil afficher 6 heures. Au lieu de cela, réveillez-vous, donnez le petit-déjeuner à vos enfants, puis ensuite, mettez à jour vos horloges.

2.    Adaptez-vous en douceur Au lieu de s’attendre à ce que vos enfants s’endorment une heure plus tard, ajustez la sieste et le coucher de 30 minutes pendant trois jours. Par exemple: votre enfant fait la sieste à 9h30 et à 14h et se couche à 19h30. Le nouvel horaire sera de faire la sieste à 9h et à 13h30 et le coucher à 19h. De cette façon, ils ne supportent un retard que de 30 minutes. Cela vous semble bizarre ? Faites-moi confiance !

Après trois jours, mettez-vous à la nouvelle heure. Ainsi, toujours sur le même exemple, vous pourriez remettre les siestes sur la nouvelle heure, à 9h30 et à 14h et le coucher à 19h30. Si votre enfant est particulièrement sensible aux changements d’heure, vous pouvez utiliser une approche plus progressive en déplaçant l’horaire plus tôt de 45 minutes pendant trois jours, puis plus tard de 15 minutes tous les trois jours jusqu’à ce que vous reveniez à votre horaire habituel.

3.    Repoussez l’heure du réveil matin, plus tard, progressivement. La technique que vous utiliserez diffère en fonction de l’âge de votre enfant. Si vous avez un bébé, quand il se réveille une heure plus tôt le dimanche, laissez-le dans son berceau 10 minutes avant d’aller le chercher. Ajoutez 10 minutes à l’heure à laquelle vous le faites attendre chaque matin jusqu’à l’heure de réveil souhaitée à la fin de la semaine. Donc, 20 minutes le deuxième matin, 30 minutes le troisième matin et ainsi de suite. En une semaine, le rythme de votre bébé devrait être ajusté au changement d’heure et il sera en phase avec la nouvelle heure.

Si vous êtes parent d’un enfant en bas âge (âgé de 2 ans ou plus), je vous invite fortement à investir dans un réveil jour/ nuit pour enfant et de l’utiliser dès que possible.  Quand le changement d’heure a eu lieu, ne reculez vos horloges que de 30 minutes. Après 3 jours, reculez à nouveau de 30 minutes et vous serez à la bonne heure. Puisque vous ajustez leur heure de coucher de la même manière à la fin de la semaine, leur rythme devrait être ajusté à la nouvelle heure.

J’espère que ces conseils vous aideront à vous sentir moins stressé pour gérer le sommeil de vos enfants au moment du changement ! Le plus important est de faire preuve de patience, car cela peut prendre une semaine, voire deux, à vos enfants pour s’adapter pleinement à la nouvelle heure. Les enfants sont encore plus sensibles aux changements d’heure que les adultes.

Si vous avez déjà du mal à faire dormir votre enfant sur un rythme régulier et adapté et que vous souhaitez en savoir plus sur mon accompagnement pour de bonnes habitudes de sommeil, appelez-moi ! Vous pouvez réserver votre consultation téléphonique gratuite de 15 minutes ici ou bien me contacter : contact@fannylacledessonges.fr/ 06 78 78 59 43.

Rappelez-vous du bon vieux temps où vous n’aviez pas d’enfant et que vous aviez hâte du passage à l’heure d’hiver pour gagner une heure de sommeil ! Avant, cela signifiait que vous pourriez dormir une heure de plus le lundi matin avant d’aller travailler.

Les choses sont… différentes maintenant que vous avez une famille ! Voyons donc ce que le passage à l’heure d’hiver induit sur le rythme de vos petiots. Tout d’abord, vos enfants vont se réveiller une heure plus tôt. Oui, vos calculs sont exacts. S’ils se lèvent normalement à 6 heures du matin, le 27 octobre, ils se lèveront à 5 heures du matin.

Pour aggraver les choses, vous pourriez les coucher une heure plus tard, ce qui, nous le savons tous, est la recette parfaite pour avoir un enfant épuisé et surexcité. Être épuisé au coucher provoque des réveils très tôt le matin, ce qui signifie que votre enfant peut commencer à se réveiller encore plus tôt. 4 heures du matin ? Vous paniquez ?

La bonne nouvelle est que, si vous lisez cet article, vous serez prêt à faire face au changement d’heure et à transformer ce qui pourrait être la recette du désastre en un inconvénient mineur.

Ma stratégie en 3 étapes pour gérer le passage à l’heure d’hiver

1.    Ne rien faire. Je vous recommande de ne pas changer vos horloges samedi soir car ce serait très déprimant de se réveiller et de voir la nouvelle heure. Personne ne devrait se lever le dimanche et voir son réveil afficher 6 heures. Au lieu de cela, réveillez-vous, donnez le petit-déjeuner à vos enfants, puis ensuite, mettez à jour vos horloges.

2.    Adaptez-vous en douceur Au lieu de s’attendre à ce que vos enfants s’endorment une heure plus tard, ajustez la sieste et le coucher de 30 minutes pendant trois jours. Par exemple: votre enfant fait la sieste à 9h30 et à 14h et se couche à 19h30. Le nouvel horaire sera de faire la sieste à 9h et à 13h30 et le coucher à 19h. De cette façon, ils ne supportent un retard que de 30 minutes. Cela vous semble bizarre ? Faites-moi confiance !

Après trois jours, mettez-vous à la nouvelle heure. Ainsi, toujours sur le même exemple, vous pourriez remettre les siestes sur la nouvelle heure, à 9h30 et à 14h et le coucher à 19h30. Si votre enfant est particulièrement sensible aux changements d’heure, vous pouvez utiliser une approche plus progressive en déplaçant l’horaire plus tôt de 45 minutes pendant trois jours, puis plus tard de 15 minutes tous les trois jours jusqu’à ce que vous reveniez à votre horaire habituel.

3.    Repoussez l’heure du réveil matin, plus tard, progressivement. La technique que vous utiliserez diffère en fonction de l’âge de votre enfant. Si vous avez un bébé, quand il se réveille une heure plus tôt le dimanche, laissez-le dans son berceau 10 minutes avant d’aller le chercher. Ajoutez 10 minutes à l’heure à laquelle vous le faites attendre chaque matin jusqu’à l’heure de réveil souhaitée à la fin de la semaine. Donc, 20 minutes le deuxième matin, 30 minutes le troisième matin et ainsi de suite. En une semaine, le rythme de votre bébé devrait être ajusté au changement d’heure et il sera en phase avec la nouvelle heure.

Si vous êtes parent d’un enfant en bas âge (âgé de 2 ans ou plus), je vous invite fortement à investir dans un réveil jour/ nuit pour enfant et de l’utiliser dès que possible.  Quand le changement d’heure a eu lieu, ne reculez vos horloges que de 30 minutes. Après 3 jours, reculez à nouveau de 30 minutes et vous serez à la bonne heure. Puisque vous ajustez leur heure de coucher de la même manière à la fin de la semaine, leur rythme devrait être ajusté à la nouvelle heure.

J’espère que ces conseils vous aideront à vous sentir moins stressé pour gérer le sommeil de vos enfants au moment du changement ! Le plus important est de faire preuve de patience, car cela peut prendre une semaine, voire deux, à vos enfants pour s’adapter pleinement à la nouvelle heure. Les enfants sont encore plus sensibles aux changements d’heure que les adultes.

Si vous avez déjà du mal à faire dormir votre enfant sur un rythme régulier et adapté et que vous souhaitez en savoir plus sur mon accompagnement pour de bonnes habitudes de sommeil, appelez-moi ! Vous pouvez réserver votre consultation téléphonique gratuite de 15 minutes ici ou bien me contacter : contact@fannylacledessonges.fr/ 06 78 78 59 43.